Gazéification Hydrothermale

Gazéification Hydrothermale : valoriser localement en gaz renouvelable et bas-carbone une grande variété de déchets assez riches en matières organiques.
trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập

La Gazéification Hydrothermale est une des trois filières de production de gaz renouvelable et bas-carbone soutenue par GRTgaz, convertissant des déchets en gaz. Cette technologie innovante permet le traitement et la valorisation des déchets (humides, liquides et secs en mélange) encore assez riches en matières organiques. Elle apporte des solutions pour le développement de l’économie circulaire dans les territoires.

Gazéification Hydrothermale : tout comprendre en 4 points

Transformer les déchets organiques en gaz renouvelable et bas-carbone

La Gazéification Hydrothermale permet le traitement et la valorisation des déchets contenant un minimum de carbone. Le potentiel de déchets mobilisables pour la Gazéification Hydrothermale est estimé à au moins 150 millions de tonnes/an en France.

trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập

 

Comment fonctionne la Gazéification Hydrothermale ?

En présence obligatoire d’eau, ce procédé thermochimique à haute pression (210 à 300 bars) et à plus ou moins haute température (360 à 450 ou 550 à 700°C) convertit des déchets organiques en gaz de synthèse ou syngaz (un mélange composé principalement de méthane, d’hydrogène et de dioxyde de carbone). Sa composition varie en fonction des caractéristiques de l'intrant traité, du procédé (avec ou sans catalyse intégrée) et du fonctionnement opérationnel (débit, temps de séjour, présence ou non d’un séparateur de sels). trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập 

Quels sont les caractéristiques et les atouts de la Gazéification Hydrothermale ?

Après un traitement adapté du syngaz, le méthane de synthèse produit par la Gazéification Hydrothermale comporte les mêmes caractéristiques que le gaz naturel. Directement injectable dans le réseau, il peut se substituer au gaz fossile sans modification des installations existantes.trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập 

Comment la Gazéification Hydrothermale s’intègre-t-elle dans une approche d’économie circulaire ?

La Gazéification Hydrothermale valorise des déchets d’origine biomasse et/ou fossile en gaz renouvelable et bas-carbone. Outre la production du gaz, elle génère selon le type de déchets convertis, plus ou moins de co-produits solides et liquides. Après une transformation adaptée, ceux-ci deviennent réutilisables (fertilisants (N,P,K)1, eau, minéraux, métaux).

Cette technologie, en fonction du type des déchets qu’elle convertit, réduit fortement, voire supprime totalement, la quantité des déchets ultimes. La Gazéification Hydrothermale offre ainsi un potentiel très important pour développer l’économie circulaire et la décarbonation à l’échelle d’un territoire.

1 N,P,K = Azote (Nitrogen), Phosphore (Phosphor), Potassium (Kalium) (terme international en anglais)

trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập

Gazéification Hydrothermale : comment cette filière se développe-t-elle en France et en Europe ?

« Convaincu du fort potentiel de la Gazéification Hydrothermale, GRTgaz s’engage pour la mise en œuvre d’une filière industrielle sur tout le territoire national d’ici 2026/2027. Notre défi aujourd’hui : accélérer la structuration de la filière, le développement des technologies "Made in France”, la réalisation de projets pilotes et de démonstrateurs ainsi que le lancement d’un Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) suivi d’un Appel A Projet (AAP) propre à cette technologie doté d’un mécanisme de soutien public permettant la réalisation de premiers projets industriels d’ici 2026/ 2027. » Robert Muhlke, responsable Gazéification Hydrothermale

Où sont situés les unités les plus avancés en Europe ?

En Europe, plusieurs acteurs ont déjà réalisé ou sont en train de développer des projets pilotes et démonstrateurs de Gazéification Hydrothermale. Aux Pays-Bas, SCW Systems, l’acteur le plus avancé, a déjà réalisé en 2022 son premier projet industriel. Étant le plus grand au monde il sera capable, après avoir passé avec succès sa phase de mise en route approfondie en 2023, de convertir dès 2024 jusqu’à 120 000 tonnes de déchets par an en une production de gaz injectable allant jusqu’à 140 GWh par an. trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập


Quand verra-t-on les premiers projets en France ?

En France, l’industrialisation de la Gazéification Hydrothermale se prépare en plusieurs étapes :
  • La publication en février 2023 d’un Livre Blanc, rédigé par une dizaine d’acteurs de la filière sous le pilotage de GRTgaz et pour le compte du Groupe de Travail national Gazéification Hydrothermale (GT GH). Ce groupe réunit des développeurs de la technologie, équipementiers, intégrateurs, spécialistes du traitement des déchets et des eaux usées, gaziers, gestionnaires de réseau, clients industriels, collectivités locales, associations professionnels et bureaux d’études. 
    Le rapport dresse l’état des lieux de la Gazéification Hydrothermale et ses perspectives de développement en France d’ici 2030. Il démontre le potentiel de cette technologie émergente, en abordant tous ses aspects : gisements de déchets valorisables, potentiel de production, acteurs de la chaîne de valeur, bilan économique, etc. 


     >> Formulaire de téléchargement du livre blanc Gazéification Hydrothermale

  • La prochaine étape, d’ici 2024, consiste à porter d’abord un Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) suivi d’une demande de lancement d’un Appel à Projet (AAP) doté d’un mécanisme de soutien public permettant de concrétiser des premiers projets industriels à horizon 2026/ 2027 et de démontrer la pertinence de la technologie et de la filière aux pouvoirs publics.
  • En parallèle, GRTgaz soutient l’émergence d’un projet de démonstration de Gazéification Hydrothermale à partir de boues de station d’épuration et d’autres déchets d’origine biomasse générés sur le territoire de la CARENE, la communauté d’agglomération de Saint-Nazaire. Le projet dont la réalisation est visée d’ici 2025 doit permettre de tester le procédé et d’optimiser la conception de la technologie. Pour son développeur technologique français, l’objectif final est de parvenir à sortir un premier produit industriel destiné à être commercialisé ensuite en France et à l’étranger.

Objectifs en France :

  • 2024 / 2025 : premiers projets pilote et démonstration
  • 2026 / 2027 : premiers projets industriels
  • 2030 : capacité de production de gaz renouvelable et bas-carbone injectable dans le réseau : ≥ 2 TWh/an
  • 2050 : capacité de production de gaz renouvelable et bas-carbone injectable dans le réseau : ≥ 50 TWh/an

La Gazéification Hydrothermale

Publications

Pour aller plus loin