Notre responsabilité sociétale d’entreprise

trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập

La démarche RSE de GRTgaz scelle un engagement de toute l’entreprise en faveur des objectifs de développement durable, en partenariat étroit avec ses parties prenantes.  Elle décline la mise en œuvre de la raison d’être de l’entreprise et nourrit son projet de transformation CAP24. Elle matérialise comment GRTgaz prend en compte, dans sa stratégie et ses activités, l’ensemble de ses impacts environnementaux et sociétaux.

Une démarche RSE articulée en 3 axes

La politique RSE de GRTgaz s’articule autour de trois axes et dix engagements prioritaires. Chacun se concrétise par des objectifs quantitatifs fixés pour 2024 et 2030.

Face au défi climatique, la trajectoire carbone de GRTgaz est ambitieuse : contribuer à la trajectoire française de neutralité carbone en 2050 et se placer « sous les 2°C », conformément à l’Accord de Paris sur le Climat. Pour atteindre ces objectifs, GRTgaz poursuit trois engagements : 
  • Réduire de 20 % les émissions de CO2eq de son bilan carbone en 2024 et de 40 % en 2030 (par rapport à 2019). Les efforts portent sur les émissions industrielles, mais aussi sur les activités tertiaires (achats, éco-conception…) 
  • Promouvoir et accompagner le développement des gaz renouvelables et de leurs usages, afin de décarboner la chaîne gazière : en coopération avec les filières de production, l’ambition est de raccorder aux réseaux de gaz français 12 TWh de gaz renouvelable en 2024 et 60 TWh en 2030.
  • Favoriser l’accès de ses clients à une énergie compétitive sur le long terme : l’objectif est de maintenir d’ici à 2024 un coût moyen d’accès au réseau de transport de gaz à 48 centimes d’euros par kWh/jour/an de capacité souscrite. Par ailleurs, GRTgaz s’engage à diminuer de 20 % le coût des installations d’injection de gaz renouvelables dans ses réseaux, et à porter à 20 % en 2024 la part des investissements dédiés à la transition énergétique et à la trajectoire carbone.
Rapport de la CRE (avril 2023)
Salariés et parties prenantes sont les clés de voûte de l’avenir de GRTgaz et de la réussite face aux défis de la transition écologique et énergétique. Ainsi, GRTgaz s’engage à : 
  • Favoriser le développement des compétences, la diversité et la qualité de vie au travail (QVT) : pour 2024, l’objectif est d’atteindre un taux de féminisation de 25,5 %, d’augmenter de 7 points le taux d’engagement des salariés et de 4 points l’indice QVT (par rapport à 2018). 
  • Accompagner ses clients dans leurs besoins énergétiques et la décarbonation de leurs usages : L’entreprise va s’appuyer sur une démarche de concertation et d’écoute pour développer ses infrastructures, faciliter l’accès au marché, enrichir son offre et proposer de nouveaux services. Il s’agit désormais d’apporter avec nos clients les preuves indiscutables de la pertinence des gaz renouvelables, de l’hydrogène et du captage, stockage et valorisation du CO2. Trois indicateurs-clés sont définis sur 2024 dans cette perspective : maintenir un niveau de satisfaction clients à 90 %, développer 20 partenariats avec ses clients autour de la décarbonation et réaliser 16 raccordements de stations (bio)GNV.
  • Coconstruire avec les territoires, des solutions énergétiques durables : le développement de cette coopération devra notamment se concrétiser d’ici à 2024 par 3 nouveaux démonstrateurs pour les nouvelles filières de gaz renouvelable (pyrogazéification, gazéification hydrothermale) et le transport d’hydrogène.
  • Déployer une politique d’achats responsable, fondée sur une relation de long terme avec ses fournisseurs : la 3e édition du Baromètre fournisseurs, réalisée en 2021, confirme le bon niveau de satisfaction à hauteur de 77 %. GRTgaz s’est aussi fixé comme objectif depuis 2020 de réaliser 1,5 million d’euros d’achat auprès du secteur du travail protégé et adapté (TPA), soit 25 % de plus que la réglementation. 
Les engagements RSE de GRTgaz se conçoivent dans le respect absolu des exigences de ses missions de service public :
  • Veiller à la sécurité des personnes et des biens : GRTgaz poursuit sans relâche ses efforts pour maintenir le taux de fréquence des accidents sous la barre de 1,9. 
  • Garantir la continuité et la qualité de l’approvisionnement : 40 % des canalisations de GRTgaz devront être inspectées et traitées en 2024 dans le cadre du plan décennal. 
  • Respecter les normes d’éthique et de conformité réglementaire : GRTgaz s’est doté d’une Charte éthique et vise à former 100% de ses salariés d’ici 2024. 
  • Préserver l’environnement : GRTgaz agit pour l’environnement et la biodiversité en définissant un ensemble d’action de préservation de la biodiversité au regard de ses emprises foncières, ou encore la gestion de ses déchets.
 

Les 10 engagements RSE

A/ Agir pour une neutralité carbone abordable

  • Réduire notre empreinte carbone
  • Accélérer la transition énergétique par le développement des gaz verts
  • Assurer l’accès à une énergie abordable et durable
  • Croître durablement

trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập

B/ Relever les défis de la transition écologique avec nos salariés et nos parties prenantes

  • Favoriser le développement des compétences, la diversité et la qualité de vie au travail pour nos salariés
  • Accompagner nos clients dans leurs besoins énergétiques et dans leur décarbonation
  • Co-construire avec les acteurs des territoires des solutions énergétiques durables

trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập

C/ Assurer avec responsabilité nos activités

  • Veiller à la sécurité des hommes, des infrastructures et à la continuité de nos activités
  • Exercer nos activités avec éthique et compliance
  • Préserver l’environnement (hors carbone) et la biodiversité liés à l’impact de nos activités

trang cá cược xổ số Liên kết đăng nhập

Une politique RSE intégrée (financière et extra-financière)

S’articulant avec la raison d’être de l’entreprise, la démarche RSE de GRTgaz repose sur une gouvernance et un pilotage intégrés, avec une approche globale de la performance, financière et extra-financière.

GRTgaz s’engage aux côtés de ses parties prenantes

La démarche RSE de GRTgaz est le fruit d’une co-construction avec plus de 50 parties prenantes internes et externes dans un but commun : prioriser et bâtir des engagements clairs, assortis d’indicateurs clés pour vérifier la mise en œuvre des actions et rendre compte.

Depuis 2016, GRTgaz s’est doté d’un Conseil des parties prenantes destiné à mieux intégrer les attentes de la société et les enjeux de la Responsabilité sociétale. Représentant les clients, les territoires et collectivités, le monde agricole, les fournisseurs et les associations environnementales, cette instance apporte à la direction générale de GRTgaz une expertise et un regard sur la perception externe des activités et projets de l’entreprise, et la compréhension du monde dans lequel elle évolue.

La responsabilité sociétale de GRTgaz, c’est aussi en 2022, 260 engagements avec des parties prenantes, sous forme d’adhésions, partenariats et mécénats, dont plus de 50 % directement dans les territoires.

En 2024, le Conseil des parties prenantes évoluera afin de toujours plus associer les parties prenantes de GRTgaz à la gouvernance de l’entreprise. Dans sa nouvelle version, le Conseil des parties prenantes sera doté d’une triple mission : contribuer à évaluer la performance globale de l’entreprise et la mise en œuvre de sa raison d’être ; participer au questionnement stratégique ; créer des interactions croisées avec le Comité Exécutif et le Conseil d’Administration. 

Un pilotage intégré de la RSE

L’association de la direction RSE à la direction financière traduit la volonté de GRTgaz de favoriser une approche globale de la performance et un pilotage transversal de chaque engagement RSE. Grâce à la mise en place d’un tableau de bord unique, suivi par le COMEX, la même importance est accordée aux données financières et extra-financières. Chaque engagement fait l’objet d’un plan d’action et est mesuré au moyen d’indicateurs, dont le suivi est audité et rendu public via la Déclaration de Performance Extra-Financière.

« La politique RSE est le porteur et le garant de la raison d’être de GRTgaz. L’intégration de la RSE au sein de la gouvernance et du pilotage d’entreprise décloisonne les visions et les compétences. Elle traduit la volonté forte et sincère de l’entreprise de se transformer, de se réinventer et d’accomplir, avec ses parties prenantes, ses salariés et la société, la 3éme révolution du gaz. »
 Christophe Delfeld Directeur RSE

Les engagements environnementaux de GRTgaz

GRTgaz est engagé et innove pour limiter les impacts environnementaux de ses activités et contribuer à relever certains des défis environnementaux auxquels la société doit faire face. Sa politique environnementale s’articule autour de trois grands enjeux :

  • L’air et le climat
  • La biodiversité et l’usage des sols
  • L’économie circulaire.

Depuis 15 ans, GRTgaz vise à minimiser ses rejets de GES (essentiellement méthane et CO2) sur toute la chaîne de valeur du transport de gaz. Depuis 2022, les actions de l’entreprise ont permis de réduire de plus de 19 % ses émissions industrielles de GES par rapport à 2019. GRTgaz vise 40 % de réduction en 2030 (par rapport à 2019), en accord avec les Accords de Paris.

  • Réduire les émissions de méthane : Engagé avec d’autres acteurs majeurs à réduire les émissions de méthane, GRTgaz est membre des et de .

    Grâce à différentes innovations issues de la R&D (Gas booster, Quick Booster Access, Detox Ton Réseau, Brûlage Bleu de 100% du méthane), 90 % du méthane autrefois rejeté à l’atmosphère à l’occasion de travaux a été récupéré ces 5 dernières années. En 2022, le taux est monté à 97 %.
  • Réduire les émissions de CO2 : la consommation d’énergie nécessaire pour la compression du gaz afin d’assurer son transport est la principale source d’émission de CO2 de GRTgaz. Pour les réduire, GRTgaz améliore sans cesse ses infrastructures et identifie chaque jour ses schémas d’exploitation les plus économes en énergie. L’entreprise développe un Système de Management de l’Energie faisant l’objet de la certification internationale ISO 50.001. Des efforts sont aussi réalisés pour minimiser les impacts carbone induits lors de travaux, ainsi que pour décarboner nos achats en travaillant avec nos Fournisseurs.
Un nouveau défi s’ouvre aujourd’hui pour GRTgaz, ses partenaires et les organismes nationaux et internationaux : définir et harmoniser des méthodes de calcul transparentes et justes pour valoriser dans le bilan carbone les quantités d’émissions de GES évitées en amont et en aval du maillon “transport de gaz”. C’est pour répondre à ce défi que GRTgaz a engagé une mission avec l’appui du cabinet de conseil Carbone 4, dans le cadre de la Net Zero Initiative, projet soutenu par l’ADEME, le Ministère de la Transition écologique, et vingt-et-une entreprises.
Avec 32 000 km de bandes de servitude et près de 10 000 installations de surface réparties sur 5 000 emprises foncières, la biodiversité et l'usage des sols sont des enjeux environnementaux importants pour GRTgaz. L’entreprise concilie le développement et l’entretien de ses installations avec la préservation et le maintien des écosystèmes. Un vrai défi puisque 8 000 km de canalisations sont situés dans des espaces naturels protégés. En 2023, GRTgaz a engagé avec CDC Biodiversité (filiale de la Caisse des Dépôts) sa première mesure d'empreinte Biodiversité avec le référentiel GBS (Global Biodiversity Score). 
  • Éviter, réduire et compenser les impacts : dans le cadre des projets et travaux, GRTgaz vise en priorité à éviter les impacts environnementaux. Pour les impacts non évitables, l’entreprise recherche des solutions de réduction et de compensation, sur le modèle de la séquence ERC (Éviter -Réduire-Compenser). L’entreprise s’appuie sur des contrats de suivi avec des Opérateurs de compensation et des partenaires (Conservatoires d’Espaces Naturels, associations environnementales, Parcs Naturels Régionaux…) 
  • Entretenir de façon raisonnée les bandes de servitudes : GRTgaz pratique un entretien raisonné de ses bandes de servitude (fauche tardive, fauche avec enlèvement, hauteur de fauche…). Ces pratiques définies en concertation avec des partenaires spécialisés, minimisent les impacts sur la faune et la flore et offrent des opportunités de déploiement de corridors verts de biodiversité.
  • Développer le « zéro phyto de synthèse » : 100% des grands sites de GRTgaz sont entretenus sans produits phytosanitaires de synthèse. Au total, fin 2022 c’est 70% des 5 000 emprises foncières de l’entreprises appliquant la politique « zéro phyto » qui continue de se déployer en relation avec ses partenaires. Pour favoriser le retour de la biodiversité, GRTgaz met en place progressivement sur les grands sites des plans de gestion écologique concertés avec des partenaires locaux. 
  • Soutenir et sensibiliser : GRTgaz a signé une convention de partenariat avec la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et 13 Parcs Naturels Régionaux. L’entreprise est également membre du Club des Infrastructures Linéaires et Biodiversité (CILB). À travers ce groupement, GRTgaz soutient la connaissance en matière d’écologie et infrastructures et co-finance des travaux de recherche. GRTgaz a aussi renouvelé son engagement pour être une « Entreprise engagée pour la », initiative visant à mobiliser les entreprises sur leurs impacts directs et indirects, leurs dépendances et leurs possibilités d’actions favorables à la nature.

GRTgaz promeut une culture de la sobriété et le développement d’une économie circulaire au service des territoires et des acteurs publics et privés. 
Les défis : d’une part, évoluer vers une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ; d’autre part, prévenir la production de déchets ou, dans l’ordre, les réutiliser, les recycler ou les valoriser.

  • Développer les gaz renouvelables et bas-carbone : GRTgaz innove sans cesse pour faire évoluer ses pratiques et contribuer au déploiement de solutions énergétiques renouvelables et bas-carbone. En soutenant des solutions énergétiques locales durables, GRTgaz favorise la sobriété énergétique et la réduction des gaz fossiles. L’entreprise permet, par le maillage de son réseau de transport, la solidarité entre les territoires. Ses installations de méthanisation, pyrogazéification ou encore de gazéification hydrothermale offrent également des alternatives de proximité pour valoriser, dans une logique d’économie circulaire, les déchets organiques et industriels générés par les activités. L’objectif : disposer en 2030 d’une capacité de production annuelle de gaz renouvelable raccordé aux réseaux de 60 TWh par an.
  • Gérer, éviter, réduire et valoriser les déchets de GRTgaz : GRTgaz porte une attention particulière à la gestion des déchets générés par ses activités. Sur l’ensemble de ses sites et chantiers, des registres des déchets permettent d’optimiser leur gestion d’un point de vue performance environnementale : tri tertiaire (papier, plastiques, canettes…), tri industriel, (déchets inertes et déchets dangereux), tri chantier (bois, ferrailles, gravats, terres). De nombreuses actions sont menées pour réduire et valoriser les déchets : concassage des gravats et cailloux sur site, priorité donnée aux filières de recyclage, actions de communication interne, collectes de textiles et de déchets d’équipements électriques et électroniques personnels, etc. La valorisation des déchets a fortement progressé, passant de 74 % en 2017 à 99 % en 2022.
« Conscient de sa responsabilité sociétale, GRTgaz innove depuis 15 ans pour développer des solutions réduisant ses impacts environnementaux et écologiques et ceux de ses parties prenantes. Si GRTgaz a aujourd’hui des impacts positifs mais aussi négatifs dont elle est consciente, son ambition est claire et affirmée : devenir une part essentielle de la solution collective pour un avenir énergétique et climatique durable. »
 Éric Courtalon Directeur Environnement

Rapport intégré de GRTgaz 2022